A la une en ce moment

Le Mnopérigord Tour 2015 vient de s’achever … Il est l’heure pour nous de remercier tous ceux qui nous ont aidé et accompagné pour cet événement.
Nos premiers remerciement iront au Conseil Départemental de Dordogne, au Conseil Régional d’Aquitaine et Groupama nos trois sponsors pour cette tournée.
Nous tenons remercier toutes les communes, comités des fêtes et associations qui nous ont accueilli pour ces 24 concerts et qui ont fait que chacun d’eux a été absolument unique.
Nous remercions tous les artistes qui sont venus jusque dans notre Périgord pour partager avec vous et nous leurs musiques et leurs talents.
Et plus que tout nous remercions chacun de vous d’être venus écouter nos concerts, c’était un plaisir de vous rencontrer et de partager ensemble ces MusiqueS de la Nouvelle-Orléans en Périgord !


11800565_10152977335054080_7381078274713469160_n11800569_828867883877720_4071809376741546931_n

 

Prochain Rendez-vous le vendredi 16 octobre 2015 pour le MNOPalio :

Un quinzième anniversaire en forme d’évènement exceptionnel !

Après plusieurs années de tractations, la formation du pianiste     Marcus Roberts, un des grands trios de l’histoire du jazz, avec

les 90 musiciens de l’Orchestre National  de Bordeaux Aquitaine  pour une recréation de  Rhapsody in Blue de Georges Gershwin sera l’évènement phare de la soirée du vendredi 16 octobre 2015 au Palio de Boulazac.

Après une première partie en trio pur, l’arrivée de l’orchestre symphonique emportera les spectateurs dans un univers où le pianiste virtuose pourra s’épanouir. Un mélange de cultures, une créolisation qui permettra de refaçonner l’illustre composition à la sauce louisianaise. Une idée de transversalité spongieuse qui permettra de relever un de ces challenges comme  MNOP les aime…  A ce propos, la présence du  batteur  prodige de la Nouvelle-Orléans, Jason Marsalis, sera indéniablement  à même d’amener la puissance des tambours de Congo Square, place de naissance de la musique de jazz, dans ce classique du classique.

Des percussions qui ne devraient pas être surprises par la suite des festivités. Digne représentant de Treme, plus vieux quartier afro-américain de New Orleans, le chanteur- tromboniste Glen David Andrews montrera dans son funk festif tout l’héritage musical de la ville. Personnalité extravertie, chanteur à la voix de stentor, son jeu de trombone incantatoire, dans la lignée de celui de son cousin Trombone Shorty, devrait  amener les spectateurs aux portes d’un after qui devrait être au moins aussi mémorable que celui de 2014.

 On n’a pas tous les jours 15 ans…

 

 

© Le site de MNOP (MusiqueS de la Nouvelle-Orléans en Périgord) et les éléments qu’il contient textes, photographies et iconographies etc ne sont pas libres de droits. Toute reproduction, même partielle, de l’un de ses éléments est interdite sans l’autorisation de MNOP. Toute utilisation d’informations provenant du site www.mnop-festival.com doit obligatoirement mentionner la source de l’information.