Posted by
Actualités

Les associations « Carpe Diem » & « Shamwari » présentent
SÉVERINE CAUPAIN & HOPE MASIKE : Grand concert unique réunies pour la première fois sur la même scène

Le vendredi 24 juin 2016 à 21 H – Amphithéâtre Jean Moulin Médiathèque P Fanlac à Périgueux

Séverine Caupain

L’univers musical de Séverine Caupain est le jazz, le blues, la variété française et / ou internationale, le rock, le classique, peu importe le style, du moment que ces mélodies la fassent voyager. Son parcours débute à l’âge de 12 ans, elle fait ses premières scènes grâce à la diva du swing à cappella français, Christiane Legrand. Ensuite elle a suivi les cours de l’académie du petit Art, d’Amsterdam, ou elle a développé l’art de la scène.

Différentes rencontres jalonnent son parcours :

  • Michel Legrand avec qui elle fait des séances de studio pour un album, et pour la musique du film « la buche ».
  • Idir, grand chanteur kabyle pour qui elle participe au chœur à l’Olympia.
  • Rhoda Scott superbe rencontre avec la reine du swing avec qui elle partage la scène au festival Jazz & Blues !

Un parcours sans faute

Vient ensuite la sortie de son premier album avec Pat Giraud. Frappé du sceau de l’opiniâtreté et de l’authenticité son parcours semble à des années lumières de la trajectoire de vedettes issue de la téléréalité. Le public ne s’y trompe pas en se détournant de plus en plus de tout ce qui relève du formatage pour plébisciter plus que jamais cette grande et talentueuse artiste.

Une artiste à suivre : auteur, compositrice et interprète, Séverine prépare un premier album avec ses propres compositions que son public a hâte de découvrir.



Hope Masike

Hope Masike, joueuse de mbira (piano à pouces) et chanteuse est une des grandes musiciennes émergentes de cette dernière décennie. La mbira est un instrument traditionnel du Zimbabwe composé de bois et de lamelles en métal. Il tient une place importante dans la culture du Zimbabwe, avec beaucoup de mystère autour des rythmes et des mélodies cachés dans les chansons.

Connue pour sa très belle voix chaude, son jeu de mbira exceptionnel et le rôle qu’elle a joué dans la popularisation des fusions musicales modernes de la mbira, Masike est fière d’habiller cet instrument dans des nouveaux habits. Bien qu’ancré dans une solide base de musique mbira, celle de Masike est un mélange très modern de différents styles musicaux, avec un répertoire allant des classiques traditionnels de la m’bira au jazz.

Avec deux albums enregistrés au Zimbabwe, Hope Masike enchante les amateurs et critiques de musique depuis sept ans déjà. Elle a aussi effectué plusieurs tournées et collaborations autour du monde. Un des points forts de 2015 fut d’être invitée à chanter et danser sur scène à la soirée de clôture de HIFA (Harare International Festival of Arts) dans la performance live de Mansa of Mali, et Salif Keita.

Elle a aussi collaboré avec différents groupes tels que le groupe hip-hop zimbabwéen The Monkey Nuts produit par le DJ français, DJ Oil ; le groupe musiques du monde et multi-culturel base en Norvège, Monoswezi ; le groupe allemand FAVO ; le groupe folk français, Coriandre ; le groupe hollandais Dub DJ Chad Lee ; le collaboratif Austriche-Zimbabwéen, Kunzwana #1; et le pianiste Bokani Dyer et saxophoniste Muzila Malembe……et tant d’autres.

Les succès de Hope Masike l’ont emmenée jusqu’une nomination pour les KORA All Africa Award 2016 dans la catégorie de la meilleure chanteuse africaine. Elle a aussi gagné le NAMA, une accolade nationale en 2013 comme la Meilleure Chanteuse du Zimbabw. Elle a été nommée deux années de suite pour l’International Artist for the UK-based awards et le Zimbabwe Achievers Awards, UK, ainsi que la Best Collaboration of the year (with Monoswezi) pour l’International Songlines Awards. Nommer tous les prix et nominations de Hope Masike serait trop long !

Ayant passé les premières années de sa carrière en collaboration avec différents artistes de nombreuses différentes cultures, Hope Masike est prête aujourd’hui à travailler sur son troisième album, dont la sortie est prévue en juin 2016. Entretemps, en dehors de ses performances avec son groupe au Zimbabwe et ses collaborations à la fois locales et à l’étranger, Masike passe beaucoup de son temps à transmettre ses connaissances musicales soit en forme d’ateliers, soit en se déplaçant dans les écoles. Elle reste aussi très déterminée de battre le chemin pour les musiciennes de m’bira de ce pays (une scène musical et instrumentale principalement dominés par les hommes).

Consultez le site officiel : www.hopemasike.co.zw


  • Organisation Associations : Carpe Diem et Shamwari.
  • Entrée : 10 € – Adhérent : 8€ – Tarif réduit : 5€
  • Réservation : Jean Luc 06 73 20 82 78 / Shayne 06 03 00 84 20