Posted by
Actualités

Retour sur un grand moment de jazz au féminin

Première artiste de la soirée ouvrant la grande scène, fabuleuse. Nous ressentons très rapidement l’écrin musical dans lequel Catherine Russel nous convie. La délicatesse de son interprétation, la précision vocale, la justesse, imposent une qualité de silence remarquable, une écoute mélomane des 2300 amateurs et passionnés des programmations de MNOP qui en formaient l’auditoire.

Le secret de ce soir là, c’est l’extinction de voix que subit la magnifique artiste. Seuls les connaisseurs de l’oeuvre de Catherine l’auront peut être ressentie.

L’intelligence du travail vocal imposera l’émotion, privilégiant une orientation vocale plus fine et nuancée : « she’s got the job ! ». On ne peut qu’apprécier, savourer l’instant de grâce, ces notes si particulières, que seuls « ces artistes là » peuvent vous transmettre, ce « touchy » qui leur est propre et singulier.

La scène est son lieu d’expression, pour avoir chanté dans les plus grands festivals du monde, avec d’illustres pointures également (David Bowie, Steely Dan, Cyndi Lauper, Jackson Browne, Michael Feinstein, Levon Helm, Paul Simon, Rosanne Cash, Carrie Smith, et tant d’autres) et dans tous les rendez-vous internationaux incontournables ; la recevoir pour notre MNOPalio 2013 était donc d’autant plus un grand honneur !

Le choix de ses musiciens était tout aussi appréciable, des musiciens de scène qui nous font profiter de leur expérience fine du jazz aux couleurs de Louisiane, et qui ont su au mieux accompagner la Diva.

Une délectation musicale, note à note, offert par une grande dame.


Catherine Russel – MNOPalio 2013


Crédit photos : Fabrice Della-Muta.