Posted by
Actualités

Ciné-Musik, Lundi 13 février, 20 h, Cap’ Cinéma, Périgueux

MNOP, partenaire de Ciné Cinéma, présente BORN TO BE BLUE de Robert Budreau, le film hommage à Chet Baker avec Ethan Hawke dans le rôle titre.

Une soirée exceptionnelle qui débutera par un concert formation trio, avec Patou bernard à la contrebasse, Vincent Lamoure à la guitare et Laurent Agnes à la trompette. La projection du film aura lieu à 20 h 45, et un prolongement musical continuera en compagnie du trio…..

Synopsis : Afin de lui rendre hommage, un producteur de Hollywood propose à Chet Baker, le trompettiste de jazz légendaire des années 1960, de tenir le premier rôle dans un long métrage consacré à sa vie. Pendant le tournage, Chet tombe éperdument amoureux de Jane, sa partenaire afro-américaine. Malheureusement, la production est arrêtée le jour où, sur un parking, Chet est passé à tabac. Anéanti, l’artiste se replie sur lui-même, et son passé ravive ses démons. Jane réussit néanmoins à le convaincre d’aller de l’avant, de rester sobre et, grâce à la musique, de regagner la reconnaissance de ses pairs…

« La vraie force de Born to be Blue s’appelle Ethan Hawke. Un Ehtan Hawke qui est Baker, qui tient le film à bout de bras. Ou à bout de souffle, au choix. » – Rolling Stone.

Les chet’s on en a écouté tout au bout des nuits, tout au long des vies, un compagnon d’infortune dont l’écoute nous relève, nous ravigote.

Tu me fais du bien en t’enfonçant. Un croisement d’ascenseurs où tu nous salut dans ta dégringolade.
Une descente en fleur de lisse dans lequel ton son, ton monde brinquebalant nous revigore. Un paradoxe en forme de clin d’œil, l’ironie d’un jeu d’enfant qui se trouve brutalement confronté à la rudesse du monde.
Le moindre filet d’optimisme pris à bras le corps comme argent comptant.
L’apparence doucereuse vocale en cache misère.
On dirait les chet’s comme yourcenar dirait les blues.

Une traduction virtuelle de notes bleues réelles et désabusées, imaginaires et joyeuses, lisses et habitées. Une curieuse épure noyée de tristesse où la voix reste juvénile malgré les aspérités du chaos, malgré tout… Des dons de génie céleste peu habitué au simple plancher. Que dire quand une chute aussi verticale vous amène aux portes du paradis ?

Que penser d’un son si naturel où trompette et voix se mêlent pour mieux se prolonger. Deux amants qui s’enlacent, se ressemblent et s’assemblent. Quand l’un commence une phrase l’autre l’a finit. Une symbiose aboutie qui semble s’épanouir rien quand la regardant. Une image de bonheur aussi puissante que fragile, aussi ténue que fugace. Un tourbillon d’ histoire d’amour à l’instabilité rédhibitoire où chaque instant, chaque note douce cache derrière sa suavité un phrasé douloureux. Tout çà finira mal, indubitablement, mais jusque là le souffle et la grâce perdureront. Une trompette naturelle sans apprêt ni après.

Le circonflexe précède le grave sans sinuosité artificielle ni langueur d’apparat.

La vie des chet’s est à ce prix.


Tarifs spéciaux pour la soirée – Concert et film :

  • 8 € pour les adhérents Ciné Cinéma et MNOP.
  • 10 € pour le public non adhérent.

Stéphane Colin
Crédit photos : José Corréa