Posted by
MNOPerigord TOUR 2017

Luke Winslow-King est un guitariste, chanteur, compositeur, producteur et auteur basé à la Nouvelle Orléans. Son travail est un mix éclectique de Mississippi Delta blues, musique folk, jazz traditionnel et rock & roll roots. Ses chansons intègrent idées contemporaines et styles des temps passés ce qui produit un son rustique et urbain, élégant et qui lui est totalement personnel. C’est un son qui scrute le passé pour se transposer vers le futur. Sa voix chaude, son look élégant et son jeu de guitare versatile lui ont valu la réputation de musicien à la performance énergique et dynamique tout en étant chargée d’émotion.

Originaire de la ville de Cadillac au nord du Michigan, Luke Winslow King a commencé à étudier et jouer de la musique très jeune. Il a commencé à jouer toutes les semaines dans un groupe de bar local à l’âge de 14 ans, The Winslow-King Blues Band à 16 ans et a obtenu un diplôme de la renommée Interlochen Arts Academy, où il s’est spécialisé en guitare jazz.

Luke Winslow King est arrivé en Louisiane pour la première fois à 19 ans où il est finalement resté presque par chance ; quelques jours à peine après son arrivée en ville, sa voiture pleine d’instruments du groupe, fut volée alors qu’elle était garée sur Ursulines Street dans le quartier Tremé. Au cours des semaines passées à essayer de retrouver son véhicule et les instruments, Luke Winslow King est tombé amoureux de la ville qui est devenue maintenant son chez-lui.  Après avoir enregistré son premier album éponyme en 2007, il a continué à faire ses armes en jouant sur Royal Street la journée et en travaillant dans les clubs sur Frenchman Street le soir. 

En 2008, Luke Winslow King a enregistré « Old New Baby » pratiquement en live au Preservation Hall de la Nouvelle Orléans. Il a appris les standards de gospel et de jazz en accompagnant John Boutté, a maîtrisé la guitare slide « bottleneck » en regardant le maestro du blues Roberto Luti, a joué dans les Blues Scholars de John Sinclair et s’est immergé lui-même dans le recueil de chansons de jazz traditionnel en jouant avec Ben Polcer and The Loose Marbles Jazz Band. Il était aussi pendant ce temps un des membres du groupe de Meschiya Lake, Little Big Horns et il figure sur son album Lucky Devil.

Le fait de constamment travailler a aidé Luke Winslow King à maîtriser son propre son et à devenir un leader de la scène dynamique des jeunes traditionalistes à la Nouvelle Orléans. Après avoir joué pendant des années des gigs hebdomadaires sur Frenchmen Street, il fait maintenant des tournées régulièrement aux Etats Unis, en Europe, au Canada et en Australie. Il a été nommé en 2015, « Best Blues Performer » (meilleur artiste blues) dans le Gambit Magazine’s Best of New Orleans.

Luke Winslow King a rejoint l’équipe de Bloodshot Records en 2013 avec la sortie de The Coming Tide, suivi par son album de 2014, Everlasting Arms, et celui de 2016, I’m Glad Trouble Don’t Last Always. Luke a épousé sa partenaire musicale de longue date Esther Rose King en décembre 2013, le couple a divorcé en octobre 2015.

Site Officiel : httwww.lukewinslowking.com


DINSTINCTIONS :

  • Il a reçu le prix du Best Blues Performer (meilleur artiste Blues) décerné par le Gambit Magazine’s Best of New Orleans en 2015.
  • Il a joué sur CNN, NCIS New Orleans de CBS, et Discovery Channel.
  • Nommé « Writer of the Week » (Auteur de la semaine) par l’American Songwriter Magazine en janvier 2014
  • Il a composé et dirigé la musique originale pour le projet Dithyrambalina New Orleans Music Box Project en 2013.
  • Il fut commissionné pour composer et jouer un concert entier de musique originale pour l’orchestre complet par le Cadillac Symphony en 2013.
  • Il a participé à des sessions d’enregistrement pour John Boutté, Little Freddy King, Hurray for the Riff Raff, Playing for Change, George Porter Jr et Paul Sanchez entre autres.
  • Kyle Newacheck, l’un des créateurs de « Workaholics » sur Comedy Central’s a dirigé la dernière vidéo musicale de Luke Winslow King pour le single « Swing the Thing » dont la première fut programmée sur EW.com à l’automne 2014.
  • En 2013, Winslow-King a été nommé Best Male Performer (Meilleur artiste masculin) par le magazine Offbeat, avec Dr. John et Boutté 2013, et Best Blues Artist (Meilleur artiste Blues) en 2014.

DISCOGRAPHIE :

  • L’album éponyme de Luke Winslow-King est sorti en 2007 après avoir travaillé brièvement comme thérapeute musical à Harlem et dans le Bronx. L’album reflète son éducation folk classique et du Michigan et contient aussi des collaborations lyriques avec le poète Ji Un Choi.
  • Old/New Baby, son album de 2009, a été enregistré au Preservation Hall à la Nouvelle Orléans et marque le début de sa carrière comme artiste enregistrant à la Nouvelle Orléans. L’album met en valeur ses influences jazz et blues et d’autres artistes reconnus locaux y ont aussi contribué comme Ben Polcer, Rick Trolsen, Michael Magro, Jason Jurzak et Mike Voelker.
  • The Coming Tide était son premier album avec Bloodshot Records et a présenté sa musique à un public national. Rappelant les rues sales du French Quarter de la Nouvelle Orléans et au-delà, c’est un amalgame agréablement désarmant de jazz du 20ème siècle, Delta blues, American folksong et gospel du sud, et a été nommé l’un meilleurs albums des auteurs américains de 2013. Cassidy Holden à la basse et Esther Rose au washboard et au chant y figurent.
  • Everlasting Arms (2014) est le second album de Luke Winslow-King pour Bloodshot Records et on y trouve les efforts créatifs précédents de Winslow-King and Co avec une portée plus large, explorant une vision d’écriture de chansons panoramique au niveau du style et du son. L’album ressemble à une biographie, Luke Winslow King partageant des instantanés de scènes pittoresques tirées de sa vie avec le public, un album photo sonore qui détaille les luttes et les malentendus, les joies et les célébrations que nous pouvons tous connaître dans nos propres vies, les expériences qui font grandir au final et qui nous donnent éventuellement à tous un sens unique de notre propre personne.

LES CONCERTS DE LUKE WINSLOW-KING :

  • Le 14 juillet à Douchapt
  • Le 15 juillet à Sorges
  • Le 17 juillet à Mussidan
  • Le 18 juillet à Brive
  • Le 19 juillet à Périgueux
  • Le 20 juillet à Duras
  • Le 22 juillet à Boulazac-Isle-Manoire

Luke Winslow King – On my Way


Crédits Photos : The Telluride Blues & Brews Festival, Dumpstaphunk