Posted by
MNOPerigord TOUR 2017

The Rhum Runners, Mercredi 26 juillet, 21 h, Place Eugène Leroy, Hautefort

Afin de profiter pleinement de ce concert, nous vous suggérons par la même occasion de découvrir ce territoire : lieux remarquables, art de vivre, acteurs locaux, festivités…
Retrouvez toutes nos suggestion en bas de cet article !

Les Rhum Runners continuent leur tour et vont embraser ce soir Hautefort ! Avec une performance qui se promet d’être explosive !

Depuis 2012, les Rhum Runners se réunissent pour faire revivre un rock’n roll exotique et aventureux, bande-son Technicolor de film de contrebande ou de strip-tease. Le décor : Saïgon, Caracas, Islamabad ou encore Trinidad…

Déjà bien connus à Tours, Limoges ou Toulouse, leurs ports d’attache, mais aussi à Pau ou au Cosmic Trip à Bourges, l’équipage se prépare à mettre les voiles pour l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, puis, le reste du monde. À terre, ils expérimentent de nouveaux cocktails, ou enregistrent leurs aventures…


Château de Hautefort

Ne manquez pas lors de votre venue, à parcourir et visiter le Château de Hautefort : Joyau du Périgord ! Une visite exceptionnelle dans les temps, sans oublier les magnifiques jardins à la Française, de plus cette année encore, le Château de Hautefort accueille l’exposition 50 ans de Cinéma à Hautefort !

Le château, d’origine médiéval, a été entièrement modifié à l’époque classique. Le premier propriétaire des lieux est Guy de Lastours aux environs de l’an mille. Gouffier de Lastours, un de ses descendants, est semble-t-il l’un des trente chevaliers qui entrèrent en 1099 dans Jérusalem aux côtés de Godefroy de Bouillon.

Au XIIe siècle, la forteresse appartient à la famille de Born représentée par deux frères ennemis, Constantin et le célèbre troubadour Bertran de Born. La forteresse médiévale, qui n’est connue que par les textes, se composait alors d’un donjon et de plusieurs tours reliées entre elles par des remparts. Au XVe siècle, le château passe à une branche de la famille de Gontaut, qui prend le nom et les armes de Hautefort.

Changement d’époque et évolutions des modes, la forteresse se transforme progressivement en demeure de plaisance. Le château connaît sa période la plus fastueuse au XVIIe siècle. François de Hautefort et son petit-fils Jacques-François travailleront successivement avec deux architectes étrangers au Périgord : un lorrain, Nicolas Rambourg, puis, un parisien Jacques Maigret. Le château abandonne alors progressivement ses fonctions défensives pour devenir un château « à la moderne », composé d’un corps de logis et de deux ailes en retour d’équerre, ponctuées de deux tours circulaires. Par son classicisme, Hautefort ressemble plus à un château de la Loire qu’aux châteaux-forts de la région. Son imposante et majestueuse silhouette n’est que le reflet du rang et la puissance des seigneurs de Hautefort.

Pendant la Révolution, la famille de Hautefort n’émigre pas. Le château, utilisé comme « prison pour suspects » de 1793 à 1795, est sauvé de toute destruction. La famille demeure propriétaire des lieux jusqu’à la fin du XIXe siècle. La veuve du dernier propriétaire descendant de la famille de Hautefort, le comte Maxence de Damas, vend le château en 1890 à un riche industriel, Bertrand Artigues.

Après son décès en 1908 sans postérité, le château connaît une période de déclin vers la vétusté, culminant en 1925 quand des marchands de biens l’acquièrent, le dépouillent et le laissent à l’abandon, manquant de peu de le faire disparaître pour toujours.

En 1929, un coup de foudre va sauver Hautefort, avec l’arrivée du Baron Henry de Bastard et de sa femme Simone. Fascinés par les lieux et l’histoire du site, ils redonnent vie à la demeure et à ses jardins. Seule après le décès de son époux en 1957, la Baronne termine les travaux et s’installe au château en 1965. Toutefois, elle assiste, impuissante, à l’incendie qui ravage le corps de logis du château dans la nuit du 30 au 31 août 1968.

Dès le lendemain, la Baronne de Bastard décide de restaurer à nouveau son château. Émus par sa passion et sa détermination, tous se mobilisent pour l’aider et l’encourager, depuis les habitants du village jusqu’à des personnalités de l’époque, telles que Pierre de Lagarde ou André Malraux, autant de nouveaux passionnés, anonymes ou connus, qui ont participé à la sauvegarde d’un des plus prestigieux monuments du sud-ouest de la France.


The Rhum Runners – Live


Infos Pratiques

  • Mairie de Hautefort – Rue Sylvain Floirat 24390 Hautefort – Tél. : 05 53 50 40 20
  • Château de Hautefort – Le Bourg – 24390 Hautefort – Tél. : 05 53 50 51 23
    Tous les jours : 9 h 30-19 h
    Tarifs: 4-7 €

Crédit Photos : The Rhum Runners, 1ZOOM.ME, OT Sarlat