Posted by
Actualités

Provence

Lavandières à la peau mate
Hâlées au corps de liane 
Et cette huile 
cette huile d’olive 
Aux essences pressées 

Ces cigales
qui fricotent frottent 
frottent leurs ailes 
Aiguisant ainsi 
La quintessence 
De ces bleus Inouïs
Ces bleus
qui sentent le serpolet

La lave qui dévale 
la Sainte Victoire 
Entraine roule- boulant
Des pinceaux 
Des couteaux
Des gouaches 
qui bougent

Étrange patine rose 
Qui pétrie 
des terres de sienne brûlées
Brûlées par les rayons 
Qui aimèrent Icare
Dédaignant Dédale 
et ses conseils avisés 
Mais si peu éclairés…

Jacques Servia
Extrait du livre « traits pour traits », Publié aux éditions de la Lauze
Textes Jacques Jacques Servia – Illustrations et toile José Correa